Que puis-je faire?

Des papillons dans le jardin
Leur vol nous porte à croire que leur emploi du temps n’est que loisirs. Ils ne semblent vivre que de fleurs, d’air et de couleurs. Qui ne souhaiterait pas les voir voler dans son jardin ? Comment attirer ces « pierres précieuses ailées » devant sa porte.

La plupart des papillons ne passent qu’une petite partie de leur vie sous la gracieuse forme que leur connaissons. Si vous souhaitez avoir des papillons dans votre jardin, il vous faudra offrir un abri aux chenilles et vous accommoder de quelques feuilles rongées.

Le paon-de-jour est l’une des espèces les plus répandues et les plus colorées. On le trouve aussi fréquemment dans les régions densément bâties. Les personnes qui sont à la recherche d’espèces rares dans leur jardin risque fort d’être déçues.

Ce sont les plantes sauvages indigènes qui offrent le plus de nourriture aux papillons et autres animaux. Il y a des jardineries spécialisées dans la culture des plantes sauvages. L’assortiment y est très large et peut satisfaire tout un chacun.

Les tas de pierres et de branchages offrent un abri pour l’hiver à de nombreuses espèces de papillons. Un jardin trop « propre en ordre » ne leur est pas favorable. On peut trouver dans chaque jardin un coin qui convienne aux papillons.

L’ortie est détestée des hommes mais appréciée de nombreuses espèces de papillons. Un très grand nombre d’entre eux y installent leur nurserie.

Peu gourmandes en place, les plantes sauvages grimpantes (clématite, chèvrefeuille..) permettent d’aménager un espace vert pour notre plus grand plaisir et celui des papillons.

 

De la vie sur vos balcons !
Pourquoi ne pas reléguer les éternels géraniums de vos balcons aux oubliettes et les remplacer par des plantes indigènes qui vous amèneront nature, vie et originalité ?
Pro Natura recommande vivement l’utilisation de plantes vivaces et indigènes sur vos balcons. Ces dernières sont de plus en plus disponibles sur le marché, très décoratives et sont indispensables pour un grand nombre d’insectes.
Ancolie, marguerite, pervenche ou sceau de Salomon, ... lorsqu’on les accueille sur nos balcons ou nos plate-bandes, les plantes indigènes viennent rarement toutes seules. Un cortège d’insectes les accompagnent généralement. Et sur votre balcon, le grand bal des butineurs se donnera chaque jour de beau temps. C’est un spectacle attendrissant... une véritable histoire d’amour. La fleur et l’insecte se sont rendus indispensables l’un à l’autre. La fleur nourrit l’insecte de son nectar alors que le visiteur ailé transporte le pollen de la belle. Votre balcon deviendra très vite un lieu très apprécié par certains papillons indigènes menacés d’extinction.

 

        

Bibliographie

  • Service Pro Natura. Des papillons dans le jardin. Dépliant
  • La notice Pro Natura « Plantes grimpantes indigènes ». 32 pages
  • La notice LSPN « Balcons sauvages ». 36 pages